Le 5 décembre, vers 9h30, une violente canonnade s'abat sur les tranchées de 1ère ligne. Trois hommes sont ensevelis sous l'éboulement : 1 succombe, 2 autres sont blessés.

Leurs camarades les ont dégagés.
Le nom des victimes n'a pu être retrouvé à ce jour.

En raison de leur conduite, le Lieutenant-colonel commandant le régiment cite à l'ordre du régiment :
Le Sergent LEROUX, les Soldats COUSIN, CLERY, GEORGES, MATHIEU, MARTINACHE et MOORE.

" Le 5 décembre, ont montré le plus grand sang-froid, et le plus grand courage, en dégageant sous un feu efficace d'artillerie ennemie, 3 de leurs camarades ensevelis sous un abri défoncé. "