Début d'année faste pour la blog du 347e RI avec un nouveau commentaire déposé sur un message ancien concernant le camp de prionnier de Cassel.

Daniel, petit-fils d'un soldat du 234e RI interné dans ce camp indique qu'il possède une photo de groupe où figure son grand-père Alphonse SAVOYE aux côtés de camarades de captivité.

Quelques échanges permettent d'apprendre un peu du parcours d'Alphonse, complété par la consultation de la fiche matricule conservée aux archives de la Marne.

Alphonse SAVOYE était né en 1879 à Passy Grigny (51). Recensé en 1899, il était vigneron et savait lire, écrire et compter. Il fut incorporé au 155e RI en novembre 1900. 1ère classe deux ans plus tard et certificat de bonne conduite en poche, il fut envoyé dans la disponibilité en 1903.

Il accomplit deux périodes d'exercices au 155e RI en 1906 et 1909.

Rappelé lors de la mobilisation générale, il rejoint le 48e régiment territorial d'infanterie (RIT), avant de passer au 234e RI en décembre 1915. Blessé lors d'une offensive allemande sur le Chemin des Dames le jour de la fête nationale (14 juillet 1917), il est " tombé au pouvoir de l'ennemi " et emmené au camp de Cassel.

Une photo de groupe avait été envoyée à la famille. On y distingue des hommes portant différents uniformes, dont l'un avec un brassard de la Croix-rouge portant un uniforme allemand ou russe : serait-ce le médecin du camp entouré de blessés qu'il aurait soigné ?
Sur plusieurs vestes on peut lire des chiffres correspondant aux unités de prisonniers indiquées dans l'adresse d'Alphonse : Groupe 43/16, 6e Cie et 11/1 probablement pour bataillon et/ou baraque.

SAVOYE Alphonse Prisonnier Allemagne1


Démobilisé en juin 1918, après son rapatriement, Alphonse passa devant une commission de réforme qui le proposa pour une pension d'invalidité consécutive aux blessures reçues un an plus tôt.

Cité à l'ordre de la 68e Division :
Excellent soldat, très dévoué. A toujours fait preuve du plus grand courage et d'un sang-froid remarquable. A été grièvement blessé à son poste de combat le 14 juillet 1917 au Chemin des Dames.

Cx guerre 1418


Il avait été proposé pour la Médaille militaire en 1932 mais non retenu. Il est décédé la même année, âgé de 53 ans.

Merci à Daniel pour les renseignements et documents communiqués.