Sur la même liste n°2 parue dans la Gazette des Ardennes figuraient 3 noms de soldats du 347e RI tombés à Écordal que je ne connaissais pas encore.

Le premier d'entre eux est : " René POISSENOT, matricule 3268, dépôt de la Seine, 4e bureau "

Une fiche mémoire des hommes est présente dans la base et indique qu'il avait été porté disparu. Le n° de l'unité (147e) correspond au numéro du régiment d'active, mais René était bien dans le régiment de réserve (347e) engagé à Écordal (08).

archives_I001401R

Né en 1889 à Paris 6e, René s'était marié en 1913 avec Marie LANGLOIS à Saint-Maurice (94).

Marie, son épouse avait contacté la Croix-rouge afin de savoir ce qu'il était advenu de René. Une des fiches au nom de ce dernier indique que le lieu de son inhumation relevé sur la liste de la Gazette des Ardennes lui avait été communiqué en août 1916.

Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Saint-Maurice (94).