Les échanges avec la petite-fille de Maurice DE BRUYN ont été l'occasion de découvrir ses travaux de transmission de la mémoire familiale et de prendre connaissance du carnet de Maurice dans lequel il rédigeait ce qu'il faisait chaque jour.

Ce carnet débute le 10 août 1914, jour du départ de Sedan.

Laissons lui la parole :

Le 10 août 1914

Partons à 6 heures pour la caserne Macdonald où le Lieutenant Colonel [CLAUDON] nous présente le drapeau du 347. Quittons Sedan à 7 heures. Traversons la Meuse, le canal des Ardennes.

Il fait chaud, beaucoup restent en route.

Arrivons à Lafrancheville à 5 h du soir, tous très fatigués. Avons fait environ 25 km. Avons passé près du fort des Evelles [Ayvelles].

J’achète une paire de chaussons. Sommes très bien reçus.

Le 11

Réveil à 5 heures. Le marchand de vin chez qui nous logeons offre le café à tout le monde.
Partons à 6 h. Beaucoup de côtes, il fait chaud. Arrivons épuisés à Varby (Warby) à midi.
Beaucoup encore ont lâché en route. Avons fait environ 20 km.

Le 12

Réveil à 5 h. Rangeons le cantonnement (une grange). Faisons l’exercice de 7 h à 9 h. La soupe. Revue d’armes à 3 heures par le Lieutenant. La soupe. On nous fait noircir tous les campements et les gamelles. [...]

Avec l'aimable autorisation de la famille. Merci de ne pas reproduire sans autorisation