A l'aide du site Grand mémorial, j'ai probablement retrouvé un homme du 347e à partir d'une carte photo sur laquelle était inscrit ses nom et prénom, qu'il avait envoyé à sa famille à l'occasion du 1er janvier 1915.

J'avais brièvement évoqué Charles MANGIN sur le blog du 147e en raison de l'uniforme dans lequel il posait.

005

Mais au vu de la fiche matricule conservée aux archives des Ardennes, je peux aujourd'hui compléter.

Charles MANGIN était né à Carignan (08) en 1895. Il résidait à Bezons lors de son incorporation au 147e RI le 16 décembre 1914. Nommé 1ère classe le 8 avril 1915, il avait été affecté au 347e RI le 7 juillet 1915.

Blessé à Cernay une semaine plus tard.

Il avait été à nouveau blessé et gazé le 8 juin 1916 à Thiaumont et avait été capturé. Il était alors à la 17e Cie, la compagnie sous les ordres du Sous-lieutenant HERDUIN.

Détenu au camp de Grafenwohr avant d'être dirigé sur celui de Landau en janvier 1917.

Rapatrié en décembre 1918, il fut affecté au 147e RI en février 1919, et démobilisé en août de la même année.

Il avait été cité à l'ordre de la Division :

Très bon gradé, brave et dévoué, toujours volontaire pour les missions périlleuses. A été blessé le 8 juin 1916 à son poste de combat devant Thiaumont.
Une blessure antérieure.

Il avait reçu la Médaille militaire en 1929.

Il était également titulaire de la Médaille des évadés, avec citation à l'ordre du régiment suivante en 1934 :

Fait prisonnier civil, a réussi à traverser les lignes ennemies en septembre 1914, pour venir se mettre à la disposition de l'autorité militaire.

Titulaire de la Croix du combattant volontaire en 1935.

Il avait également été inscrit sans succès au tableau de concours pour la Légion d'honneur en 1954.