Le tome 3 de la bande dessinée Verdun évoque largement l'exécution d'Henri Herduin (curieusement prénommé Gustave alors qu'il ne portait pas ce prénom) et le combat de Fernande, sa veuve, pour la réhabilitation de celui-ci. Le nom de Pierre Millant apparaît ici et là mais n'est pas au centre de l'histoire, bien qu'il ait subi le même sort.

Cover Image

file:///C:/Users/Patricia/AppData/Local/Temp/0file:///C:/Users/Patricia/AppData/Local/Temp/0

J'ai parcouru rapidement cet album où l'on retrouve les différents acteurs des faits qui se sont déroulés entre 1916 et 1926, année de la réhabilitation de ces deux officiers exécutés sans jugement pour avoir préféré sauver les quelques hommes qui restaient de leurs compagnies, plutôt que se sacrifier ou être capturés comme tant d'autres du 347e RI.

J'ai trouvé le personnage de Fernande plus jeune que ce que je pourrais l'imaginer : en 1926, elle était âgée de 44 ans

L'oeuvre de Paul Flickinger y est également reproduite.