28 décembre 2010

Fin mars - début avril 1915

Le 29 mars, la répartition du sous-secteur du Linguet change : le 347è devient réserve de brigade et fournit 2 Cies du 6è bataillon pour le renfort du 348è RI, l'une au Linguet, l'autre au chemin de fer. Il fournit également 2 Cies du 5è bataillon pour le renfort du 291è RI au sous-secteur de Cernay. Ce secteur essuie des tirs de 77 et de 105. Les Cies du 347è sont aux tranchées de 2è ligne. Le 4 avril 1915 un homme du 347è RI est blessé à 21h30. Le 30, le 5è bataillon va cantonner au Quartier Dieu-Lumière. 1er avril : formation... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 décembre 2010

Le Soldat Florent CAPILLON

Hervé (La Sorille), que je remercie, m'a signalé le site internet des archives municipales de la ville d'Hergnies (59).Sur celui-ci figure plusieurs rubriques ayant trait à la généalogie, aux archives disponibles et aux soldats originaires de la commune tués lors des différents conflits.La page " Soldats guerre 1914-1918 " comporte un homme du 347è RI : le Soldat Florent CAPILLON. Florent CAPILLON a été porté disparu le 8 juin 1916, lors des combats près du fort de Douaumont, où le 347è a été laminé.Il allait avoir 27... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 décembre 2010

Przemysl a capitulé

La chute de Przemysl est évoqué dans le JMO du 347è RI. Ces combats opposaient Russes et Austro-Hongrois.L'information figure à la Une du Bulletin des Armées. Extrait du Bulletin des Armées - mars 1915 " C'est un gros succès pour les Russes qui, débarrassés de cet obstacle, vont pouvoir développer leurs opérations dans les Carpathes et dans la direction de Cracovie. Les dernières nouvelles laissaient prévoir la capitulation de Przemysl. Une sortie en masse, qui devait être une tentative désespérée, avait été repoussée avec des... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 décembre 2010

Noël à la Brigade et à la Division

Le jour de Noël 1915, il y a 95 ans, le JMO du 347è RI indique que le régiment est au repos.Les 5è et 6è bataillons, la CHR et la Cie de mitrailleuses sont à Ludes.Le TC est à Mailly, le TR à La Neuville. La veille et l'avant-veille exercices divers lors de manoeuvre à La Neuville : boxe, course, saut, escrime à la baïonnette, couteau, tir, lancer de grenades, sans oublier des marches de jour et de nuit.
Posté par dunbarne à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2010

Promotion, blessure et kaput

Du 20 au 27 mars 1915 Le Sous-lieutenant JOUBERT est promu Lieutenant à tittre temporaire le 20 mars. Le 22 mars, on affiche une pancarte portant la mention " Przemysl Kaput " pour annoncer aux Allemands la chute de cette place. Un Sergent de la 19è Cie est légèrement blessé à la tête. Le Lieutenant GUDE de la 23è Cie est promu à titre définitif le 25 mars. Le 26, au cours d'une relève, un Sergent de la 20è Cie est légérement blessé.
Posté par dunbarne à 08:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 décembre 2010

Jaunisse - évacuation

Le 15 septembre 1915, Raymond DEFAYE commence à éprouver des symptômes d'embarras gastrique. Il prévoit de partir en permission, mais celles-ci sont suspendues le 16 en raison d'une grande offensive.Le 21 septembre, une jaunisse se déclare. Il est évacué sur l'ambulance n° 2. Aussitôt arrivé, il part en voiture vers Muizon, puis prend le train sanitaire en couchettes 1ère classe direction Fismes. Hôpital.Le 29 septembre, il est évacué sur l'intérieur. Ses carnets trasncrits dans l'ouvrage Bleu horizon - témognages de combattants de... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 décembre 2010

Devant le commandant de la brigade

Toujours à la date du 1er septembre 1915, Raymond DEFAYE note q'un groupe de trois officiers est à proximité de l'endroit où il vient de soigner deux blessés : [...] L'un m'interpelle : c'est le colonel (?) BERNY du 348, commandant la compagnie à laquelle je suis détaché.Me demande : - C'est vous qui venez de donner vos soins aux blessés ?- Oui mon colonel Puis me demande des explications que je donne : blessure, forme des pansements, envoi de l'enfant à l'hospice civil. Puis je pars en saluant le colonel, croyant avoir à faire au... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 décembre 2010

Le quotidien d'un toubib...

1er septembre 1915 Pars aux tranchée, poste Cérès ce matin.A midi bombardement commence. A 1h1/2 un bous 77, dont je possède la fusée tombe devant ma porte pendant que je cousais à ma fenêtre. Rien de particulier, je pars à la cave. Un autre derrière chez moi et un 3è fait Cérès.Je sors de la cave. On vient nous chercher pour aller soigner des blessés en ville. MICHAUD me demande d'y aller, j'y vais.Pansement sur la table de la salle à manger. Un enfant 15 à 16 ans, blessure à la jambe droite [...]. Garrot déjà posé, j'enlève :... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 décembre 2010

Sedantag (Jour de Sedan)

Ce jour commémorait dans certains des États allemands la victoire sur l'armée française le 2 septembre 1870.Le jour de Sedan (Sedantag) fut célébré jusqu'en 1918. Quelques cartes postales montrent les festivités de cette journée avant 1914. A cette occasion, le JMO de la 52è DI indique à la date du 1er septembre 1915 : En raison des réjouissances possibles chez les Allemands, à l'occasion du Sedan-Tag, ordre est donné par l'Armée d'exécuter un tir d'artillerie lourde, à 11 h, sur les cantonnements ennemis. Le tir est exécuté,... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2010

Fin août 1915

Raymond DEFAYE part en permission le 7 août 1915, au retour du Major du 5è bataillon.Il note le 26 août 1915 : Ce soir les canons de Pommery, 75 et 280, se mettent à tirer sur Cernay pendant 20 minutes. J'assiste au spectacle sur un toit. Tout en fumée où ça cogne ; malgré cela avec les jumelles on voit les Boches foutrent le camp en tous sens de leurs tranchées qui sont bouleversées.Pourtant on ne tente même pas une attaque. Avec l'aimable autorisation de Gilles BERNARD, son petit-fils. Aucune trace de ces tirs sur le JMO du 347è... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :