Il y a 95 ans débutait une bataille qui marquera les esprits : Verdun.

" Le 21 février 1916, un ouragan de fer s'abat sur les défenses de Verdun. Les Allemands attaquent avec une puissance et une violence jusqu'alors inégalées. Les Français relèvent le défi, car Verdun n'est pas seulement la grande forteresse de l'est destinée à barrer la route à l'invasion, c'est le boulevard moral de la France. La ruée allemande submerge tout d'abord nos positions avancées, mais nous ne tardons pas à nous ressaisir et, seuls, nous tiendrons en échec le formidable effort que les Allemands renouvelleront sans interruption pendant 5 mois. La région de Verdun deviendra ainsi le champ clos d'un duel terrible entre les deux principaux adversaires du front occidental. [...] "

C'est par ces lignes que débute " la bataille de Verdun " par le Maréchal PÉTAIN

bataille_de_verdun

Une bataille qui durera près de 300 jours, à laquelle participera le 347è RI en juin 1916. C'est près de Douaumont que le 347è sera décimé : Fleury devant Douaumont, Thiaumont, la redoute 320...

L'un de ses chefs, le Lieutenant-colonel DE LAMIRAULT y trouvera la mort, et tant d'autres hommes seront portés disparus, tués ou blessés...

Deux officiers furent fusillés pour s'être repliés avec les débris des compagnies qui restaient : les Sous-lieutenants HERDUIN et MILLANT.

Le 347è RI fut dissous à la fin du mois de juin 1916 : il ne restait plus qu'une poignée d'hommes et d'officiers. Les survivants furent répartis au 348è RI et au 245è RI principalement.