La presse hebdomaire apporte sa contribution aux commémoration du centenaire de l'Armistice, dénommé dorénavant jour mémoriel depuis une loi de 2012.

Dans le dernier du Fig'Mag' j'ai eu la surprise d'y découvrir une photographie d'Henri Herduin, non créditée, qui pourrait provenir du blog et le texte de l'article dans lequel l'auteur indique : " Face aux soldats du peloton d'exécution chargés de le passer par les armes pour désertion [...] " et plus loin" Immédiatement mis aux arrêts, les deux sous-lieutenants sont condamnés pour abandon de poste et fusillés sans procès. "

Pauvres Henri et Pierre qui ne furent pas exécutés pour désertion mais pour abandon de poste,  ni condamnés, car non traduits devant un conseil de guerre, mais fusillés sans jugement sur l'ordre du colonel commandant la 103e Brigade d'infanterie, le 11 juin 1916 comme le rappelle cet extrait du JMO précédemment transcrit ici :

11 juin 1916 - 17 heures - Ordre du Colonel commandant la 103è Brigade n°1101

Le S/Lieut HERDUIN 17è Cie 347è RI et le S/Lieut MILLANT 19è Cie 347è RI qui ont quitté le champ de bataille s....[trou dans la feuille] ...andonnant la lutte ont commis un c...[trou dans la feuille].

Ils seront fusillés au reçu du présent ordre.

17h30 - Ordre du Colonel commandant la 103è Brigade n°1102
Les deux officiers doivent êre fusillés. Exécution immédiate.

17h43 - Conformément aux ordres ci-dessus les S/Lieuts HERDUIN et MILLANT ont été exécutés à 17h43. Ils ont eu une conduite et une tenue dignes. Le coup de grâce a été donné à tous les deux.

Pertes  :

Officiers : S/Lieut HERDUIN mort, S/Lieut MILLANT mort, Lieut JOUBERT blessé
Hommes de troupe : LEFEVRE blessé, BOULET blessé, COQUIGNY disparu