Les échanges d'artillerie se poursuivent.

Le 24 février 1916, une patrouille signale à son retour la présence de travailleurs ennemis dans la tranchée de Varna.

Le 25 février 1916, une torpille de 58 fait voler sacs de terre et rondins vers 7 h du matin.
De curieux fanions sont observés chez l'ennemi. Ils mesurente de 50 à 60 cm, ont été placés pendant la nuit très près du réseau de fil de fer à une distance d'environ 60 m l'un de l'autre.

L'un est aux couleurs nationales, l'autre blanc et bleu.

Le 26 février 1916, un de nos canons de 58 est englouti dans un éboulement.